Le Billet Vert : climat et election americaine joe biden

Une victoire électorale pour l’environnement.

Cette semaine, le candidat démocrate Joe Biden a été élu 46e président des Etats-Unis (si si Monsieur Trump !), ce qui pourrait annoncer le retour très attendu de la première puissance mondiale sur les sujets d’environnement et de climat.

Le nouveau président semble en tous cas  prêt à relever le défi, après quatre années marquées par le climato-scepticisme qui ont abouti au divorce des Etats-Unis avec l’Accord de Paris.

S’il n’est pas le premier président à insister sur la politique environnementale, il a, contrairement à la plupart de ses prédécesseurs quelques connaissances sur le sujet puisqu’il a été un des architectes de ces accords sur le climat.

L’équipe Biden-Harris s’est d’ailleurs engagée sur un plan climatique visant à atteindre 100 % d’électricité décarbonée dès 2035, et la neutralité carbone en 2050, prévoyant un budget fédéral de 1700 milliards de dollars sur 10 ans.

Première étape : rétablir et renforcer les réglementations environnementales qui ont été supprimées par son prédécesseur, notamment le plan « Clean Energy » qui vise à réduire les émissions américaines de CO2 liées à la production d’électricité de 28% d’ici à 2025, et de 32% d’ici à 2030 par rapport à leur niveau de 2005.

Cette nouvelle équipe présidentielle propose aussi d’augmenter les crédits d’impôt pour l’efficacité énergétique et l’énergie propre, de multiplier les panneaux solaires, les éoliennes terrestres et marines,  et de déployer 500 000 bornes de recharge des véhicules électriques à l’horizon 2030.

Cet ambitieux programme environnemental trouve des points de convergence avec le “Green deal” européen, ce qui permettrait une coopération transatlantique sur ces sujets d’écologie, « une occasion historique de mettre en œuvre l’un des plus grands efforts de relance écologique au monde » se réjouit la Directrice de la Fondation européenne pour le climat (ECF).

Un enthousiasme partagé par notre ministre de la Transition écologique Barbara Pompili qui a déclaré que « Cette élection est une source d’espoir pour relever ensemble les défis écologiques du siècle ».

Allez tous les feux sont au vert, on croise les doigts et on y croit !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *