Le Billet Vert : l'europe se mobilise enfin contre le plastique

L’Europe se mobilise contre le plastique.

L’été dernier, la Commission européenne a dévoilé un projet visant à limiter l’usage des plastiques en Europe. Ce sont tous les produits plastique à usage unique qui vont être interdits sur le marché.

Premier défi pour les Etats membres : réduire l’utilisation des gobelets notamment en faisant en sorte de ne plus distribuer gratuitement ces produits et en proposant des alternatives aux consommateurs.

Les fabricants de plastiques sont incités à développer des solutions alternatives pour les gobelets mais aussi pour les récipients alimentaires, les paquets et les emballages, les tasses, les mégots, les lingettes, les ballons, et les sacs en plastique légers. Ils ont également des obligations en matière d’étiquetage sur certains produits d’hygiène comme les lingettes ou les serviettes hygiéniques. L’idée est de mieux sensibiliser les citoyens à l’impact négatif des déchets plastiques, et à termes d’encourager un changement dans leurs pratiques du quotidien.

Il y a quelques jours, les industriels du secteur plastique ont révélé que la production de matières plastiques croissait moins vite au niveau mondial, et qu’elle diminuait même pour l’Europe

Selon PlasticsEurope, si le vieux continent était responsable d’un quart de la production mondiale de plastique en 2006, ce chiffre a depuis reculé de 6 % entre 2018 et 2019, et sur la même période la demande européenne a réduit de 1 %.

La solution pour réduire cette production de plastique est de recourir largement au recyclage. L’Europe s’est donnée l’ambition de recycler la moitié de ses plastiques d’ici 2025. Grâce à l’économie circulaire qui séduit de plus en plus de producteurs, les chaînes de production commencent à se réorganiser avec des matières recyclées. 20 nouveaux projets européens ont d’ailleurs été annoncés ou lancés dans le secteur du réemploi ou du recyclage. Quelques instituts de recherche comme l’IFPEN mènent aujourd’hui des travaux expérimentaux pour le développement de nouvelles techniques de recyclage chimique.

Bons élèves, la France et les Pays-Bas ont lancé chacun leur plan national pour améliorer l’utilisation des emballages plastiques à horizon 2025. Ces deux plans prévoient l’obligation d’utiliser du plastique recyclé dans les nouveaux produits, des mesures de sensibilisation des usagers et l’établissement d’une liste des « articles problématiques ou inutiles ». Si ces objectifs reposent sur les engagements volontaires des entreprises privées, la bonne nouvelle est de trouver parmi les signataires des géants industriels comme le géant laitier néerlandais FrieslandCampina, et des multinationales comme Carrefour, Coca-Cola Europe ou encore Danone. Enfin une coalition en bonne intelligence vers un monde sans plastique ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *