Une lettre, un sourire, et l’amour se déconfine.

Encore une belle initiative qui a vu le jour pendant le confinement. Alors que les personnes âgées souffrent particulièrement de ces mesures d’isolement, notamment dans les Ephad, les membres d’une famille lilloise ont lancé une grande opération de solidarité.

Ce sont dix cousins âgés de 13 à 24 ans qui ont l’idée de créer la plateforme solidaire 1 lettre 1 sourire permettant d’envoyer des messages de réconfort et de soutien aux seniors les plus isolés.

On s’est réuni en famille et avec mes cousins on s’est dit après les annonces de confinement ‘qu’est-ce que l’on peut faire pour aider les personnes âgées’ et on a trouvé cette solution, les lettres“, explique une des membres de cette jolie cousinade.

Le mode d’emploi est simple: on se connecte sur le site internet, on renseigne 2 ou 3 données personnelles, si on veut écrire à un homme ou une femme, puis on écrit directement son petit message en ajoutant éventuellement des dessins ou des photos.  

« Le but c’est vraiment de leur apporter un peu de bonheur (…) elles ne remplaceront pas la visite des familles, les visites humaines mais on espère que ces lettres les feront sourire ».

Après un rapide « test de bienveillance »  pour s’assurer que le contenu des lettres ne contient aucune méchanceté, les messages sont imprimés puis distribués au hasard aux personnes des établissements inscrits sur le site. Tout cela bien sûr avec toutes les précautions sanitaires, et si les établissements préfèrent les éditer eux-mêmes, 1 lettre 1 sourire se propose de prendre en charge les frais d’impression.

Depuis le lancement du site 1 lettre 1 sourire, ce sont plus de 50000 lettres qui ont été distribuées dans les Ehpads en France, et depuis d’autres établissements se sont inscrits pour que leurs résidents puissent recevoir des lettres en Belgique, au Luxembourg, en Suisse,  mais aussi au Canada, aux États-Unis et en Angleterre !

Alors si vous êtes inspirés, quelques mots depuis votre clavier peuvent permettre de réchauffer le cœur d’une des 600 000 personnes âgées placées, qui ne s’attendent pas à recevoir ces gentils courriers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *