Parés pour un Noel covid friendly et écolo !

Sans les grosses tablées familiales et toujours contraints aux gestes barrières voire à l’isolement afin de protéger les plus fragiles, il est certain que les fêtes de Noël auront cette année une saveur un peu particulière. Mais cela peut aussi être l’occasion de changer de regard sur ces festivités et de les préparer de façon plus responsable.

Et certains ne manquent pas d’imagination et de créativité pour vivre Noël autrement. Pour Jean par exemple, impossible de retrouver ses proches dispersés en Afrique, en Angleterre et en France, mais il relativise en se disant que « limiter les déplacements a un impact positif sur la planète. ». Pour partager quand même un moment avec eux, il a imaginé une expérience 100 % digitale, lucrative et pédagogique: « Nous organisons finalement une soirée de jeux de société sur l’écologie à distance. On profite de ces moments tous ensemble pour sensibiliser ceux qu’on aime de manière ludique ».

Pour tous ceux qui ont la possibilité de retrouver leur famille pour partager autour d’une belle table, le réveillon écolo peut aussi passer par le contenu des assiettes. C’est le fer de lance de Charlotte qui a décidé d’organiser des fêtes de Noël plus respectueuses de l’environnement et des animaux : « Comment peut-on cautionner un repas de famille avec du foie gras qui provient du gavage d’oies ? Au début, je fermais les yeux, mais aujourd’hui, quand on voit l’urgence climatique, je ne fais plus de concession. Si Noel est une fête du partage et de la solidarité, ça ne peut pas rimer avec la souffrance animale ».  Pour convaincre les convives les plus récalcitrants, elle essaie de reproduire l’expérience culinaire des repas de fêtes à partir de produits végétaux. « C’est surtout un travail de déconstruction, mais je tiens à montrer à ma famille qu’on peut s’éclater la panse sans consommer des produits carnés ». Au menu cette année : acras aux légumes, boudin vegan, faux gras avec confit d’oignons maison, imitation du poulet coco avec du jack, des recettes à retrouver sur son compte Instagram Mangeuse d’herbe.

Nombreuses sont les start-up qui inventent des alternatives végétales à tous les produits de fêtes, du saumon au foie gras en passant par le vin. Par exemple le saumon vegan “Solmon” créé par la start-up Odontella à partir d’une microalgue, ou encore le filon des fromages vegan investis par des start-up comme la Frawmagerie, les Nouveaux Affineurs, Tomm’Pousse, Jay & Joy, et même la mayonnaise peut être réalisée sans produit d’origine animale grâce à la start-up Algama.  

Un Noël plus responsable, c’est aussi faire attention aux déchets comme le souligne Justine qui milite pour le mouvement « zéro déchets » encore plus pendant cette période de faste où il y a souvent beaucoup de gaspillage : « Je refuse de participer à des fêtes capitalistes et nocives pour la planète. L’impact d’un Noël «normal », c’est 650 kg de CO2 par personne répartis en quatre pôles principaux : les cadeaux, les lumières, le transport, les repas ». Pour la déco par exemple, elle propose d’aller vers des alternatives plus écolos comme les lampes LED ou des photophores ; quant au sapin il peut aussi être remplacé par des plantes que vous avez déjà à la maison ou par un sapin artificiel qui peut être réutilisé l’année prochaine. Pour les cadeaux, préférer l’expérientiel au matériel, un massage ou un escape game à faire entre copains, une bonne occasion de se retrouver dès que la situation sanitaire le permettra. Pour faire plaisir à ses ados, Guy lui a pensé à Back Market, une start-up spécialisée dans les appareils électroniques de seconde main. Et pour l’emballage, réutiliser du papier de soi, du kraft, ou encore du tissu…

Mais n’est-ce pas perdre la magie de Noel ? « C’est une fausse idée. Bien au contraire, c’est encore mieux de se retrouver en faisant du bien à la planète ». Joyeuses fêtes de Noël à tous !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *