Des éoliennes plus protectrices des oiseaux.

Des éoliennes plus protectrices des oiseaux.

Malgré tous les avantages des éoliennes sur le plan énergétique et environnemental, elles ne sont pas sans risque pour certains habitants du ciel, notamment les chauves-souris et les oiseaux.

En effet, les pales d’une éolienne peuvent atteindre jusqu’à 300km/heure, une vitesse que les volatiles ne peuvent pas anticiper car elle n’existe pas à l’état naturel. Selon la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), une éolienne tue en moyenne 7 oiseaux chaque année, parmi lesquels certaines espèces protégées de rapaces et de chauves-souris, dont la destruction peut entraîner la fermeture des parcs éoliens pendant plusieurs mois.

Née en 2014 à Béziers, la start-up Biodiv-Wind s’est fixée comme objectif de trouver des moyens d’éviter ces collisions, afin que les éoliennes et les oiseaux puissent partager le ciel sans risque. Pour cela, elle a développé la technologie SafeWind, qui permet, grâce à un ensemble de caméras et d’avertisseurs sonores installés à l’intérieur du mât de l’éolienne, de détecter et d’avertir les oiseaux, mais aussi de ralentir voire de stopper les pales s’ils se rapprochent trop près.

Biodiv-Wind a déjà équipé plus de 200 éoliennes en France, et dans six autres pays européens. Sa technologie a permis de détecter (et peut-être de sauver) 708 000 animaux volants, et de récolter près d’un million de vidéos de détection d’oiseaux qui ont été analysées par les ornithologues et les écologues de l’équipe.

La start-up continue sur cette belle lancée: elle vient de réaliser une levée de fonds de 800 000 euros qui devrait lui permettre de perfectionner cette nouvelle technologie, et de partir à la conquête de nouveaux marchés comme notamment celui de l’éolien en mer.

Leave a Reply

Your email address will not be published.