Dans le futur on roulera à l’énergie solaire

Dans le futur on roulera à l’énergie solaire

La mobilité sera un des enjeux majeurs dans les années à venir. C’est un secteur qui contribue grandement aux émissions de CO2, nous sommes désormais habitués à parcourir de longues distances très rapidement et, privilégiant le confort, bon nombre d’entre nous ne se voient pas renoncer à leur voiture individuelle au profit des solutions de transport en commun… tout un programme !

L’entreprise hollandaise Lightyear propose comme solution d’investir dans l’énergie solaire. Après de nombreux prototypes, elle touche au but et propose une voiture qui se recharge toute seule grâce à des capteurs sur le toit de la carrosserie qui alimentent en permanence la batterie.

Jusqu’à présent, on entendait surtout parler des voitures électriques comme alternative écologique aux voitures à énergie fossile. Mais pour que ces véhicules soient propres, il faut que l’énergie qui les alimente le soit également. Et entre le nucléaire et l’énergie solaire, il n’y a pas photo.

 Les ingénieurs de l’entreprise hollandaise estiment que la Lightyear One aura une autonomie entre 600 et 800 kilomètres selon la conduite et la météo. En effet, le taux d’ensoleillement du pays où se trouvera le véhicule déterminera son autonomie. 
Ainsi, à Hawaï ou à Los Angeles, le soleil pourra procurer l’équivalent de 20 000 kilomètres d’autonomie sur une année, contre seulement 10 000 kilomètres à Amsterdam. À titre de comparaison, un Français parcourt environ 13 000 kilomètres en moyenne sur une année.

En fonction du temps, les capteurs solaires permettront donc de rouler plusieurs semaines sans effectuer une seule recharge. Mais il sera également possible de la brancher sur une prise en cas de panne ou de manque de soleil. Selon le constructeur, une nuit de charge correspond à 400 kilomètres d’autonomie. Et en attendant la présentation officielle le 25 juin prochain, les Hollandais affirment que « son aérodynamisme optimisé, sa légèreté et ses quatre moteurs de roues indépendants fournissent un couple extrêmement efficace ». 

Mais respecter l’environnement a tout de même un prix : 119 000 euros pour le modèle sans option. Les premières livraisons sont prévues pour l’année prochaine et déjà 100 personnes auraient précommandé cette berline solaire.

Réservé encore à une élite, on espère que le système va se démocratiser et pourquoi pas dans un avenir proche être une option réaliste pour concilier velléités écologiques et pouvoir d’achat 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published.