Un paquebot de tourisme à quai pollue autant qu’un million de voitures

Un paquebot de tourisme à quai pollue autant qu’un million de voitures

Ce chiffre hallucinant est la conclusion d’une étude menée par la FNE (fédération France nature environnement).

L’association a mesuré que même à l’arrêt, un paquebot continuait d’émettre une quantité considérable de particules fines et de dioxyde d’azote. En effet les moteurs des bateaux continuent de tourner pour alimenter les cuisines, l’air conditionné, ainsi que toutes les installations, en électricité.

A Marseille, par exemple, des dizaines de bateaux transportant des milliers de touristes, stationnent chaque jour lors d’escales.

L’ONG allemande Nabu a ainsi relevé plus de 60 000 particules extrafines par cm3 près du terminal croisières contre seulement 3 000 particules par cm3 près du Vieux Port qui sert de référence. Soit 20 fois plus !

Cette différence s’explique par la nature du carburant utilisé par les navires de croisière : “Le fioul lourd des navires est très polluant et possède une teneur en soufre plus de 3 500 fois supérieure à celle du diesel des voitures”, indique Adrien Brunetti, chargé de mission santé au sein de la FNE. Son impact sur le santé est majeur. Il peut à terme engendrer des maladies respiratoires ou des cancers des poumons.

Petite lueur d’espoir : les gestionnaires du port de Marseille ont prévu d’installer, d’ici la fin d’année, un dispositif d’alimentation électrique qui éviterait de faire tourner les moteurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.