La force de l’amitié entre musulmans et chrétiens

La force de l’amitié entre musulmans et chrétiens

Malgré le (re)confinement, ce mois de novembre est consacré à la 20ème édition des « Semaines de rencontres islamo-chrétiennes » (SERIC) : autour de rencontres-débats, de concerts et de repas partagés, ces événements annuels sont organisés partout en France par des chrétiens et des musulmans engagés localement dans une démarche de rencontre, d’échanges et de convivialité entre leurs communautés.

Depuis 2004, les SERIC sont européennes, et organisées dans d’autres pays comme l’Allemagne, l’Espagne, la Finlande, l’Italie, la Suède, la Pologne et les Pays-Bas.

Cette initiative a été lancée par le Groupe d’amitié islamo-chrétienne (GAIC) créé en 1993 par le prêtre Michel Lelong et le philosophe algérien Mustapha Chérif, sous la forme d’une association citoyenne reconnue d’utilité publique depuis 2018. Indépendant de toute hiérarchie religieuse, de tout courant philosophique ou politique, ce groupe se donne pour mission de promouvoir les valeurs éthiques et spirituelles communes à l’islam et au christianisme, afin de renforcer la connaissance mutuelle et les liens entre ces deux communautés.

Car ce lien ne date pas d’hier : l’année dernière, musulmans et chrétiens commémoraient ensemble le 800e anniversaire de la rencontre de François d’Assise avec le sultan d’Égypte El-Kamil, des figures précurseurs de l’amitié islamo-chrétienne.

Une amitié qui s’est encore exprimée hier, jour de la Toussaint, alors que de nombreux musulmans sont venus témoigner leur soutien aux catholiques suite à l’attentat de Nice.

Leave a Reply

Your email address will not be published.