Eureka ! On a inventé la bombe à eau qui se mange.

Eureka ! On a inventé la bombe à eau qui se mange.

Ami runner, tu ne seras bientôt plus obligé de semer des bouteilles d’eau sur ton passage quand tu t’attaqueras aux marathons des grandes capitales. Parce qu’on a un scoop : une bouteille d’eau ne se plante pas !

On pouvait voir d’étranges balles lors de la dernière édition du marathon de Londres. Les organisateurs ont en effet fait confiance à Ooho, la révolution de Skipping Rocks Lab une startup anglaise spécialisée dans le packaging.

crédit : Ooho

Saviez-vous qu’il y a environ 900 000 bouteilles en plastiques qui sont distribuées lors du marathon de Londres ? Ces bouteilles ont une durée de vie très courte, de l’ordre de quelques minutes puis elles sont jetées par terre par les coureurs. Alors bien sûr l’organisation de l’événement prévoit le ramassage mais on vous laisse imaginer la quantité de plastique inutilement consommée !

Cette année grâce à Ooho, plus de 200 000 bouteilles ont pu être économisées. Il reste encore du boulot mais c’est un bon début.

Cette solution commence à s’imposer comme une réelle alternative aux bouteilles classiques.

crédit : Ooho

Par ailleurs, afin de limiter l’impact environnemental, la startup réfléchit à des solutions en circuits courts avec notamment la commercialisation de machines à encapsuler. Les commerçants pourront dès lors proposer sur place des bulles d’eau à la place de gobelets ou bouteilles en plastique.

Pour en savoir plus sur Ooho :
notpla.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.